De l’optimisation à la formation pour développeur en passant par une formation de base, MG formation vous propose une large gamme de formations dédiées aux développeurs.

N’hésitez pas à nous contacter, des experts sont à votre écoute .

Prise en main Oracle

S’il l’administration des serveurs Oracle est généralement confiée à des spécialistes (DBA), il arrive que des non-initiés soient amenés à travailler avec des bases de données Oracle. C’est typiquement le cas lorsqu’un développeur doit concevoir une application faisant appel à des données hébergés sous Oracle.
C’est aussi le cas dans des organisations de taille moyenne qui ne disposent de DBA expert mais qui souhaitent pour autant exploiter leurs données.
Si dans ces 2 cas, un réel niveau d’expertise n’est pas requis, il n’en reste pas moins vrai que disposer de connaissances fondamentales est indispensable.
Cette formation adresse précisément la problématique des personnels informatiques devant disposer des connaissances de base nécessaires à la mise en oeuvre et à l’administration élémentaire de bases de données Oracle.

  • 5 jours
  • Au centre ou dans vos locaux
  • Devis sur demande

Pré-requis :

Connaissances de bas en programmation.

Objectifs :

– Disposer d’une vision large du monde des bases de données Oracle
– Comprendre la modélisation des données dans une base Oracle
– Etre en mesure d’utiliser le langage SQL pour requêter une base
– Disposer d’un premier niveau de compétences pour réaliser les tâches d’administration courante d’une base Oracle
– Comprendre comment développer des applications
– Oracle avec le langage PL/SQL

Programme :

Modélisation des données
– Des données de l’entreprise au schéma relationnel
– Création, compréhension d’un schéma MCD
– Traduction en schéma Relationnel et compréhension d’un schéma relationnel
– Utilisation d’un outil de conception (data modeler)

Langage SQL : interrogation premiers pas
– Clauses SELECT, FROM et WHERE : l’indispensable
– NULL : gestion du non renseigné !
– Requêtes sur des données applicatives
– Requêtes et curseurs : plan d’exécution
– Utilisation des index : premiers pas d’optimisation
– Vues

Structure d’une base de données
– Structure physique (fichiers)
– Structure logique (schémas)
– Utilisateur system
– Requêtes sur la structure : vues statiques du catalogue

Structure de l’instance
– Mémoire, processus et paramètres
– Utilisateur sysdba
– Requêtes sur les vues dynamiques
– Arrêt et démarrage d’instance

Langage SQL : interrogation
– Requêtes imbriquées
– Requêtes de jointures
– Clauses GROUP BY, HAVING et ORDER BY
– Requêtes applicatives et de gestion de la base

Langage SQL : gestion des transactions
– Requêtes DELETE, UPDATE, INSERT
– Transactions : verrous, lecture consistante
– Gestion des undos et des redos
– COMMIT et ROLLBACK

Gestion des utilisateurs, des sessions
– Propriétés des utilisateurs
– Gestion des privilèges et leur logique
– Accorder et restaurer des privilèges
– Gestion des ressources à utiliser

Langage PL/SQL : les premiers pas
– Déclaration de données
– Instructions boucles, conditions
– Gestion des exceptions

Langage PL/SQL : les traitements stockés
– Fonctions stockées (utilisation et création)
– Procédures stockées (utilisation et création)
– Utilisation de package Oracle

Gestion du réseau
– Compréhension de l’architecture et fichiers associés
– Côté serveur et Listener
– Côté client et Tnsping
– Gestion des ressources à utiliser

Objets Oracle : le final
– Tablespace (data, temporaire, undo)
– Tables (normales, temporaires)
– Index (btree, bitmap)
– Vues (normales, matérialisées)

Oracle 12c – Administration

Résolument orientée Cloud, la base de données Oracle 12c se distingue par une nouvelle architecture dite à conteneurs multiples.
Cette technologie permet dorénavant de déployer et d’héberger des bases de données dans des clouds, qu’ils soient publics, privés ou encore hybrides.
Si cette évolution est réellement porteuse de sens au regard des mutations actuelles, elle impacte -comprendre « complexifie » – le travail de l’administrateur.
C’est la raison pour laquelle l’éditeur a également fait évoluer les outils de gestion de sa base qui favorisent dorénavant une automatisation accrue des tâches d’administration.
Les participants à cette formation apprendront à administrer un SGBD Oracle 12c grâce notamment à la maîtrise de ces nouveaux outils.

  • 5 jours
  • Au centre ou dans vos locaux
  • Devis sur demande

Pré-requis :

Avoir suivi la formation “Interroger des bases de données Oracle avec le langage SQL”.

Objectifs :

– Connaître l’architecture du SGBD Oracle 12c
– Savoir réaliser l’ensemble des tâches d’administration courante d’une base Oracle 12c
– Comprendre comment sécuriser les serveurs et les bases de données
– Etre en mesure d’utiliser les outils d’administration de bases de données hébergées dans le Cloud.

Programme :

Architecture Oracle 12c
– Instance et Base de Données
– Variables d’environnement
– Paramètres
– Mémoire (SGA – PGA)
– Background Process et services
– Fichiers pfile – spfile
– Fichiers controlfiles
– Fichiers datafiles – tempfiles – logfiles
– Fichiers d’alertes

Gestion de l’instance
– Démarrage instance – états nomount – mount – open
– Arrêt instance
– Vues dynamiques associées
– Premiers scripts de surveillance : utilisation de sqlplus
– Modification des paramètres
– Gestion des fichiers de paramétrage

Gestion de la base
– Base de données : schémas
– Base de données : stockage – Bloc – Extent – Segment – Tablespace
– Vues statiques associées
– Scripts d’états
– Gestion des fichiers de contrôle (ajouts, pertes)
– Gestion des fichiers de log (ajouts, redimensionnement de groupes, ajouts, pertes de membres…)
– Gestion des fichiers de data et de temp (création de tablespaces, ajout de fichiers, redimensionnement de fichiers…)
– Gestion de l’allocation
– Utilisation de database Express

Gestion de la sécurité
– Gestion des utilisateurs (propriétés, création, modification, suppression)
– Gestion des profils, des quotas, des privilèges
– Vues statiques associées
– Rôles prédéfinis
– Gestion des comptes d’administration : groupes os et fichier de mots de passe
– Audit : Types et mise en oeuvre

Gestion du réseau
– Fichiers de configurations
– Outils
– Mise en oeuvre

Gestion des transactions
– Rappels
– Gestion des verrous
– Gestion des Undo Tablespaces et Undo segments
– Rétention des Undo

Gestion des ressources
– Vocabulaire associé (plans, groupe de consommateurs…)
– Mise en place

Bases containers – Pluggables
– Concepts et intérêts
– Création d’une base container
– Ajouts de bases pluggables
– Spécificités pour la gestion des fichiers associés
– Gestion de la sécurité (utilisateur global, local)
– “Plugger” et “Unplugger” une base.

 

Formation « Interroger Et Manipuler Des Bases De Données Oracle Avec Le Langage SQL »

Le langage SQL est un outil incontournable du monde des bases de données, indispensable pour les développeurs comme pour les administrateurs.
Au fil des ans, il s’est imposé comme le langage standard pour l’écriture des requêtes d’interrogation et de manipulation des données.
Cette base qui sert de référence implicite est nécessaire même lorsque l’on développe avec des technologies Objet.
Les participants à cette formation apprendront à coder le langage SQL pour piloter le système de gestion de bases de données ou pour manipuler les données.

  • 3 jours
  • Au centre ou dans vos locaux
  • Devis sur demande

Pré-requis :

Avoir suivi la formation : “Introduction au SGBD Oracle” ou connaissances équivalentes.

Objectifs :

– Connaître les fonctionnalités du langage SQL : langage de requêtes, fonctions
– Comprendre comment manipuler des données avec le langage SQL
– Savoir créer et modifier des objets (tables, vues,…) a l’aide de SQL Plus
– Être en mesure d’assurer la sécurité de l’accès aux données.

Programme :

Introduction
– Rappels sur le modèle relationnel
– Les composantes du serveur Oracle

Les commandes SQL +
– Variables de substitution
– Commandes ACCEPT et DEFINE
– Personnalisation de l’environnement
– Commandes de formatage
– Enregistrer le résultat d’une requête
– Dictionnaire de données

Le langage d’interrogation des données
– Structure d’une requête SQL
– Gestion des valeurs NULL
– Les opérateurs logiques

Utilisation des fonctions
– Les chaînes de caractères
– Les fonctions numériques, sur dates, de conversion, générales, de groupement

Les requêtes Multi-tables
– Jointure avec et sans condition
– Jointure externe et auto-jointure
– SQL : 1999

Utilisation des opérateurs ensemblistes
– Union, intersect, différence

Utilisation des sous-interrogations
– Sous-interrogations : syntaxe
– Sous-interrogations dans la clause FROM
– Sous-interrogations synchronisées

Le langage de manipulation de données (LMD)
– Notion de transaction, fin de transaction
– Annulation partielle, verrouillage

Le langage de définition des données (LDD)
– Création de tables : syntaxe
– Types de données et de contraintes
– Modifier la définition d’une table
– Supprimer une table
– Vue, séquence, index et synonyme

Contrôle des accès
– Le contrôle des accès
– Création d’un utilisateur, d’un rôle
– Gestion des privilèges

 

Retour haut de page